-
Metal Project

Presses-plieuses

Nos plieuses TRIUMPF et SCHIAVI-AMADA offrent la possibilité de réaliser des formes simples tout comme des géométries complexes, car elles possèdent un système novateur qui leur permet d’obtenir une flexion parallèle des tables. Ce principe garantit la constance de l’angle de plis pour les tôle lourdes et de dimensions imposantes, avec de grandes lèvres et des angles étroits.
Le fonctionnement conjoint des moteurs, du mouvement centré et aligné du piston, la compensation, la mesure et le réglage des angles de pliage par l’intermédiaire d’un senseur ACB en garantissent la grande fiabilité.

Nous utilisons des presses-plieuses dont la structure, la techniques et le design garantissent une intégration optimale entre les parties hydrauliques, électroniques et mécaniques. Elles disposent de composants de haute qualité issus de technologies avancées dans le domaine de l’automatisation du processus de pliage et sont alliées à un programme CN de dernière génération.
Nous mettons toute notre expertise en matière de production de tôles d’épaisseurs multiples d’excellente qualité ainsi que notre écoute et notre capacité d’adaptation au service de nos clients.

Le pliage de la tôle

Le pliage correspond à la déformation à froid de la tôle afin d’obtenir la forme voulue. Ce processus est réalisé par l’intermédiaire de machines-outils à CN, dites presses-plieuses.
Les plieuses sont caractérisées par deux parties principales, une fixe inférieure et une mobile, se déplaçant de façon verticale, propulsée par deux pistons hydrauliques qui lui confèrent une force de pression de l’ordre de centaines de tonnes. C’est d’ailleurs la modulation de cette force qui permet d’obtenir des plis de différents angles en fonction de la forme recherchée.

La tôle est placée sur une matrice solidaire de la partie fixe de la plieuse, ou vé, e appuyée contre des butées réglées en fonction de la mesure du plis à obtenir. La partie supérieure est abaissée et son poinçon ou contre-vé va presser la tôle contre la matrice et la plier jusqu’au degré choisi. le réglage vé/contre-vé est choisi en fonction de l’épaisseur de la tôle à plier et de l’angle du profil à obtenir.

Les presses-plieuses actuelles relèvent les éventuelles déformations de la machine elle-même grâce à des senseurs situés sur la partie fixe et sur la partie mobile et compensent automatiquement la distribution de la force afin d’obtenir de plis constants et égaux le long du profil, et permettre une qualité d’exécution optimale indépendamment de la charge de travail.

La panneauteuse est une autre machine à CN permettant la déformation de la tôle à froid.
A la différence des plieuses, les panneauteuses ont une structure plus complexe ce qui leur confère davantage de liberté. Elles offrent ainsi la possibilité d’obtenir des formes extrêmement complexes sans l’assistance d’un opérateur, dans le cas de plis avec des directions opposées pour un même profil par exemple. Dans cette même situation, une plieuse nécessiterait un robot dédié à cette opération.
Une limite existe néanmoins pour l’utilisation des panneauteuses, soit lorsque la tôle présente des finitions de superficie particulières liées à la phase de poinçonnage. Dans ce cas précis elles ne peuvent en effet être employées.